Pour une bonne cure dans le Calvados avec les moulins de tan

11 octobre 2020 0 By Aline
Pour une bonne cure dans le Calvados avec les moulins de tan

Saint-Pierre-en-Auge, une ville du Calvados a décidé de restaurer les moulins à tan. Ces derniers témoignent un passé de la ville. Il faut noter que ce dernier était marqué par une grande prospérité dans le domaine de l’industrie. C’est ainsi que les roues ont pu retrouver leur lustre, d’il y a très longtemps. Ces roues tiennent une place importante en ce qui concerne la tannerie.

 

Pour des moulins de nouveau en marche

 

Situés 30km et au sud-est de Caen, les moulins de Saint-Pierre-en-Auge se sont remis en marche après des années d’interruption. Le président de l’association le musée de l’énergie, Philippe Le Cleuyou tenait à affirmer qu’il a fait cet engagement et il l’a tenu. Cette association a comme siège dans l’Orme, plus précisément à Chandai. Elle était chargée du chantier.

Actuellement, l’association est en train de restaurer la seconde roue. Celle-ci constituera une belle réalisation. En effet, ils ont mélangé l’acier et le bois pour confectionner cette roue.

Pour l’exécution des travaux, trois personnes s’occupent des deux pièces les plus massives. Ces dernières ont été abandonnées en 1983, le moment où la tannerie a été obligée de fermer ses portes. D’ailleurs, les villageois ont assisté à l’affaissement d’une roue. Yvelise Dumont a même déclaré qu’elle avait mal au cœur en voyant les roues en piteux état. C’est une situation lamentable vu les efforts déployés par les ainés pour les mettre en place. Yvelise Dumont est le maire adjoint de la commune. Elle se charge de tout ce qui est en rapport avec le patrimoine.

Le département du Calvados, aidé par la Fondation du patrimoine a pu rassembler 48 000 euros pour subventionner la remise en marche des moulins de Saint-Pierre-en-Auge. Les ouvriers se sont mis en œuvre vers le mois de juin.

 

Une tannerie qui a vu le jour grâce à l’initiative des moines

 

Un des fils de Philippe le Cleuyou fait partie des ouvriers qui travaillent dans le chantier relatif à la restauration des moulins à tan. Le président de l’association tient à préciser certaines opérations techniques à effectuer. Il a annoncé que les parties faites en bois ainsi que les arcs seront refaites. Il en va de même pour les poutres.

Une fois que ces structures seront nettoyées, les ouvriers réassembleront ces dernières pour que la roue retrouve une nouvelle vie. Et nous voilà en face d’un moulin muni d’une roue datant du XIXe siècle avec une grande vigueur.

Un petit cours d’eau alimentera en courant le mécanisme du moulin. Par ailleurs, l’autre roue fabriquée en 1850 ne dispose plus de beaucoup d’eau. Certes, elle sera rénovée. Toutefois, elle ne marchera plus.

La ville de Saint-Pierre-en-Auge peut être fière de son patrimoine industriel et peut le vanter. En effet, celui-ci vient d’être dépoussiéré et remis à neuf. Vous devez savoir que la première tannerie a vu le jour en 1081. Elle a été construite par 4 moines bénédictins. Nous avons obtenu cette information grâce à Yvelise Dumont. À cette époque, l’élevage local a alimenté cette filière. Jusqu’en 1955, 80 salariés ont travaillé au sein de la tannerie du village. À cause d’une concurrence très rude, la firme a dû renoncer à son activité. À titre de rappel, Saint-Pierre dispose d’un abattoir qui se spécialise dans l’exportation des peaux de bêtes vers l’Italie.

Si vous souhaitez connaitre davantage les moulins à tan, faites un petit tour dans le département du beau Calvados. Vous n’allez pas être déçu de votre voyage. Vous allez découvrir un patrimoine industriel français inédit. Alors qu’attendez-vous pour préparer votre petite escapade dans ce bel endroit ?