Quels sont les impacts du changement climatique sur le vin et la viticulture ?

A l’heure actuelle, le monde est bouleversé par les changements climatiques. L’agriculture figure parmi les domaines qui souffrent le plus de ce phénomène climatique. En effet, les changements qui se sont produits au niveau du climat causent de nombreux dégâts sur la production agricole. La viticulture n’est pas épargnée. Ce qui a entrainé des bouleversements dans le monde de la fabrication du vin. Dans cette rubrique, vous allez comprendre pourquoi les changements climatiques menacent l’industrie du vin.

Les changements climatiques : un facteur modifiant le goût de notre vin

 

À cause de la pollution et la destruction de notre environnement, notre climat a été bouleversé. Tantôt, nous avons une forte chaleur, tantôt le froid est insupportable. Il arrive également que nous ayons de la pluie à une saison où nous y attendons le moins. Le climat et les températures sont indissociables de la viticulture. En effet, pour faire prospérer les cépages, il faut une température entre 10 et 20 °C. Si des variations de température surviennent, en mettant en place de bonnes mesures de protection, vos variétés de raisins ne craindront rien. Elles donneront les récoltes que vous attendez. Toutefois, ces variations pourraient impacter la saveur de vos raisins. Dans le cas où la température subirait une hausse, vous pourrez être contraint à programmer les vendanges un peu plus tôt. Effectivement, les raisins ont atteint la quantité de sucre dont ils ont besoin. Elle pourrait être même plus élevée que ce qu’il nous en faut. Cependant, les arômes naturels des raisins ou les tanins pourront ne pas être au rendez-vous. Sur le blog nature et environnement, vous pourrez comprendre davantage le phénomène de changement climatique. Vous pourrez connaitre les différents moyens pour lutter contre ce dernier.

 

Les changements climatiques exposent les producteurs à de nombreux dommages

 

À cause des changements climatiques, de nombreux phénomènes météorologiques ont fait leur apparition. Ces derniers se produisent plus fréquemment. Effectivement, nous pouvons avoir, de manière soudaine, de la gelée ou à l’inverse beaucoup d’humidité. Les raisins peuvent être aussi sujets à différentes maladies qui émanent d’une forte pluie. Toutes ces situations ont des impacts directs sur la culture. Mais, les agriculteurs doivent faire face également à d’autres problèmes comme les vagues de chaleur. Dans certaines régions viticoles, les producteurs de raisons sont confrontés à des orages ou des tempêtes de grêle. Ces derniers sont des facteurs qui peuvent ternir leur récolte. C’est pourquoi ces agriculteurs éprouvent tant de difficultés dans l’accomplissement de leur activité.

 

Les changements climatiques engendrent le manque d’eau

 

Si vous souhaitez cultiver des vignes, choisissez bien l’endroit où vous allez instaurer votre plantation. En effet, cette plante pourrait être un peu capricieuse. La vigne est une culture qui demande une latitude très précise. Pour avoir de bonnes récoltes, il faut avoir en permanence une source d’eau pour pouvoir arroser nos vignobles. Les pénuries d’eau constituent un des facteurs qui peut ralentir la production de raisins. Sachez qu’actuellement, la Californie et l’Australie subissent de graves séquelles du manque d’eau dû à la sécheresse. Cette dernière résulte du changement climatique.

 

Les changements climatiques sont à l’origine des mutations géographiques

 

Que vous soyez dans l’hémisphère nord ou dans l’hémisphère sud, les régions idéales pour la culture de la vigne résident dans les zones tempérées. À cause du changement climatique, ces dernières vont migrer vers les pôles. Nous pourrons ainsi voir disparaître certaines régions viticoles vu que celles-ci sont devenues arides. Mais, l’inverse peut se produire également. En effet, certains endroits qui étaient secs auparavant seront favorables pour la culture de la vigne. Cela est dû au fait qu’ils sont devenus des zones tempérées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.