Quelles sont les normes en termes d’électricité dans une salle de bain ?

13 août 2020 1 By Aline
Quelles sont les normes en termes d’électricité dans une salle de bain ?

Les accidents domestiques se produisent le plus souvent dans la salle de bain. La plupart d’entre eux sont relatifs aux problèmes de courant ou d’électricité. Pour éviter ces accidents, il faut faire en sorte que les normes électriques soient respectées dans la salle de bain. De plus, les installations dans cette pièce sont exposées à l’humidité à longueur de la journée.

Les règles à suivre en matière d’électricité pour une salle de bain

 

Certains critères doivent être respectés pour assurer une installation électrique dans la salle de bain. Avec un professionnel, vous serez sûr que ces points seront bien respectés.

Le premier critère concerne le volume de sécurité. Généralement, il faut diviser la salle de bain en plusieurs volumes qualifiés de sécurités. Cette division est régie par les normes. De cette manière, chaque surface pourra recevoir les matériels électriques qui lui sont destinés. Il en va de même pour les mesures qui s’imposent.

Le deuxième critère se rapporte aux matériels ainsi qu’aux équipements à mettre en place dans la salle de bain. Cette dernière demande des matériels spécifiques soumis aux normes actuelles. Sachez que les appareils électriques ainsi que le chauffage doivent être dans les classes 1, 2 ou 3.

Pour de plus amples informations concernant les normes électriques dans la salle de bain, visitez le blog actualité France.

 

Les détails concernant les normes électriques nécessaires dans une salle de bain

 

Si vous respectez les normes électriques pour toutes les installations dans votre salle de bain, vous éviterez de nombreux accidents. Voici les détails concernant ces normes :

  • pour les installations électriques domestiques, il faut opter pour un réseau électrique correspondant à la NF C 15-100.
  • il est préférable de choisir des installations électriques particulières et destinées au volume de sécurité. Pour ce faire, vous avez le choix entre 0 – 1 – 2 – 3.
  • vous devez utiliser des appareils électriques adéquats et qui peuvent protéger les projections d’eau.

Si vous avez du mal à saisir ces détails et les mettre en pratique, faites appel à un professionnel dans le domaine de l’électricité.

 

Les différents volumes de sécurité d’une salle de bain

 

Nous pouvons distinguer 4 volumes de sécurité en ce qui concerne la salle de bain. Chaque niveau s’accompagne de quelques prescriptions d’installations. Ces dernières sont soumises à la norme NF C 15-100.

Pour le volume O, il concerne surtout les zones à risque, en matière d’installations électriques, se trouvant dans la salle de bain. Parmi ces zones, nous pouvons citer la baignoire ou la douche. Selon les normes, il ne faut en aucun cas mettre des matériels électriques dans ces endroits.

Le volume 1, quant à lui, est relatif aux zones se trouvant en haut de la baignoire. Il traite aussi le receveur de douche avec une hauteur en dessous de 2,5 m. Pour le volume 1, vous pouvez opter pour des luminaires qui sont à basse tension. Ce sont les seuls qui seront autorisés. Vous ne pouvez même pas y placer un interrupteur.

Avec le volume 2, vous traiterez des surfaces qui sont quadrillées en dessous de 60cm de distance. Pour ce qui est de la hauteur, elles doivent être à 2,5 m de la baignoire. En effet, c’est la zone qui est le plus souvent exposée aux éclaboussures d’eau.

Le volume 3 concerne les zones de la pièce qui ne sont pas concernées par les 3 volumes : 0 – 1 – 2. C’est que les professionnels qualifient de hors volume. En général, tous les matériels peuvent être installés dans cette partie de la salle de bain. Toutefois, ils doivent être dans les classes 1 et 2.