Assurance complémentaire santé, tout ce qu’il faut savoir

16 septembre 2020 1 By Aline
Assurance complémentaire santé, tout ce qu’il faut savoir

Chaque personne, quel que soit son âge, a besoin de protection et d’aide pour pouvoir couvrir les risques encourus en matière de santé, d’accident, de logement, de voiture, etc. Vous savez tous que tous les êtres humains sont exposés, tout au long de leur vie, à différentes sortes de maladies et d’autres problèmes médicaux qui nécessitent parfois un budget élevé. Vous savez aussi que la Sécurité sociale prend en charge une partie des dépenses liées aux soins médicaux, mais sa part ne suffit pas à couvrir tous vos besoins. D’où la nécessité d’une assurance santé complémentaire.

Qu’est ce qu’une assurance complémentaire santé ?

L’assurance complémentaire, communément appelée AMC ou Assurance Santé Complémentaire est un dispositif qui fait partie de l’assurance maladie. Elle a pour fonction principale de servir de complément au régime obligatoire.

Autrement dit, son rôle consiste à complémentariser les remboursements de vos soins après ceux de la Sécurité sociale. En d’autres termes, l’assurance complémentaire est destinée à prendre en charge, partiellement ou en totalité, les dépenses inhérentes à la santé, qui ne sont pas couvertes par les assurances maladies dites « obligatoires ».

Ainsi, l’assurance complémentaire présente un caractère facultatif, chacun est libre de décider s’il veut souscrire ou pas. Par conséquent, il est recommandé de ne pas se soumettre aux pratiques abusives de certaines mutuelles qui obligent leurs adhérents à souscrire à ce type d’assurance, sous peine d’être exclus de l’organisation.

Le régime complémentaire permet donc aux adhérents de compenser la différence entre les dépenses réellement effectuées et les remboursements de la Sécu.Il est important de souligner que cette prestation n’est applicable qu’aux frais de soins, tels que les dépenses d’hospitalisation et les frais de consultation des médecins. Par conséquent, elle ne prend pas en charge les rentes d’invalidité ou les indemnités journalières, qui sont de la mission des assurances prévoyances et autres. Lorsque l’on sait parfaitement conjuguer les régimes obligatoires et complémentaires, il est possible de se faire rembourser intégralement ses dépenses engagées.

Les garanties par un contrat d’assurance complémentaire

Lorsque vous souscrivez une assurance santé complémentaire, cela doit être matérialisé par la signature d’un contrat. Pourtant, avant de le signer, il est conseillé de bien analyser la part de la sécurité sociale et les frais liés aux soins.

En règle générale, l’assurance complémentaire gère le remboursement du ticket modérateur, c’est-à-dire, la dépense maladie non assumé par le régime obligatoire. Elle gère également, selon les offres des différents établissements, le dépassement honoraire.

De nos jours, chaque assurance complémentaire propose des formules de garanties différentes. Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter les informations pratiques exposées dans les blogs comme celui de finie la récréation.

On distingue aujourd’hui trois niveaux de garanties. La première est qualifiée de basique et gère le remboursement du ticket modérateur, mais exclusivement pour les dépenses de soins n’excédant pas le tarif conventionnel de la Sécurité Sociale.

La deuxième est dite intermédiaire et propose une couverture allant au-delà des frais courants en matière de soin. Ce second niveau se révèle être un excellent compromis entre les deux « extrêmes » et fait figure de prestations bénéfiques dans le cas de la survenance d’une hospitalisation.

Le dernier niveau ou la formule complète est surtout nécessaire pour couvrir les dépassements d’honoraires. Cette formule d’assurance santé est conseillée aux assurés qui doivent réaliser différentes cures ou qui doivent acquérir et entretenir différents « accessoires santés » tels que des prothèses dentaires, des dispositifs acoustiques ou des lunettes.

En règle générale, les tarifs appliqués dans le domaine de l’assurance complémentaire santé sont tributaires de l’état de santé de l’assuré, de son âge et surtout de la situation géographique de son domicile.